Ailleurs Archives - Chuchotis Marins

Ailleurs

Bruxelles, une première fois

Un samedi de mai nous sommes partis à Bruxelles, ce n’était pas vraiment prévu. En réalité ça faisait un petit moment qu’on rêvait de découvrir la ville, mais sans voiture c’est un peu plus difficile que de partir sur un coup de tête, un sac à dos sous le bras. Pourtant c’est un peu ce qu’on a fait. Le vendredi soir nous réservions un covoit, le samedi matin nous étions sur la route, encore ensommeillés mais la soif d’aventures chevillée au corps. La technologie a du bon, sans aucun doute.
Cette fois je n’ai pas pu prévoir les différentes étapes dans les moindres détails comme je le fais d’habitude, je n’avais que la soirée pour définir les grandes lignes de notre périple. Je ne suis pas très à l’aise avec l’improvisation à vrai dire, mais de temps en temps ça ne fait pas de mal de fonctionner autrement. J’ai eu la chance, dans les méandres parfois obscurs des internets, de tomber sur un article très utile dont on a suivi les pas, sans oublier au passage de se perdre dans les petites rues, parce que c’est un peu ce qui fait le sel des découvertes c’est bien connu.

Evidemment on ne peut pas tout voir en une journée, mais notre circuit nous a quand même permis d’en apercevoir pas mal et de ressentir l’atmosphère de Bruxelles. On a pas mal marché, trouvé un petit restaurant sympa qui servait des burgers végé délicieux et des frites maison (c’est le Ellis gourmet burger), dégusté quelques pintes comme il se doit (bien que je ne sois pas trop fan de bière) et dégusté des gaufres à tomber, puis fait un petit coucou au célèbre Manneken-Pis revêtu pour l’occasion d’une robe et d’un calot. Ce garçonnet s’est avéré beaucoup plus petit que ce que l’on pensait, sans compter la foule amassée qui le cachait…

Quelques idées de choses à voir à Bruxelles

Voici une (toute) petite liste d’endroits que nous avons vus et qui nous ont bien plu, sans toutefois prétendre à l’exhaustivité vous l’aurez compris :

– Première étape, le musée de la Bande Dessinée ! Nous ne pouvions raisonnablement pas passer à côté de ce célèbre musée, alors nous y sommes allés juste avant le déjeuner. Nous avons beaucoup aimé cette incursion dans l’histoire de la BD, de son invention il y a des milliers d’années (les prémices…) à sa forme contemporaine, en passant par le roman graphique. Ensuite, petit passage obligé au magasin accolé, dédié à ce genre littéraire parfois sous-estimé et très bien fourni. Sans aucun doute une caverne d’Ali baba pour les fanatiques du genre !

– Le ventre criant famine d’avoir parcouru tant de kilomètres à pied, pause gourmande et méritée chez Ellis gourmet Burger, une bonne adresse dénichée sur Internet. C’est très bon avec pas mal de fait-maison, les prix sont plutôt raisonnables et leur limonade-maison aux fraises est super rafraîchissante. Nous nous en tirons pour 17€ chacun, pour un menu composé d’un burger, frites et limonade.

– Petit passage au Musée des Brasseurs Belges dont la visite nous a simplement déçus du fait de la pauvreté de « l’exposition », ce qui nous a amené à penser que ce n’était qu’un attrape-touriste. Le musée en lui-même consiste en fait en une pièce réduite avec quelques cuves et un petit film de trente minutes, suivi d’une « dégustation » à une table du petit bar attenant. 5€ pour une dégustation succincte de bière, donc.

– Et comme nous ne pouvions décemment pas quitter le pays sans une dégustation de gaufres en bonne et due forme (hé!), nous nous sommes précipités chez Le Funambule, minuscule échoppe située juste à côté du Manneken-Pis, et qui ne nous a décidément pas déçus ! Les gaufres sont bonnes, très très bonnes même, et à un prix défiant toute concurrence.

Pise la solaire.

En furetant un peu sur les internets avant notre départ pour préparer notre voyage, je me suis heurtée à de bien maigres trouvailles. Et pour cause : Pise, injustement dénigrée, souffre de la comparaison avec ses sœurs Sienne et Florence. Pourtant, ça aurait été bien dommage de ne pas lui laisser sa chance, à la belle Pise de Toscane et ses maisons aux couleurs chaudes !
Contre toute attente nous avons beaucoup, beaucoup apprécié cette ville chaleureuse, à commencer lors de notre arrivée par une promenade le long du fleuve Arno, dans la douce lumière du matin. Nous avions loué sur Airbnb un petit logement simple mais coquet, parfaitement situé dans le centre historique et par conséquent très proche à pied des lieux stratégiques à visiter. Ainsi nous n’avons pas du tout utilisé les transports en commun sauf à notre arrivée à la gare, avant de découvrir que celle-ci était en fait toute proche du centre-ville. 
Les personnes ayant comme moi le sens de l’orientation d’une taupe aveugle, seront ravies de découvrir que Pise a la taille d’un (joli) mouchoir de poche. C’est qu’il est très gratifiant de réussir à se repérer dans une ville étrangère, sans avoir à tourner en rond pendant des heures en maugréant sur son sens de l’orientation défaillant -où sur les panneaux mal foutus, au choix…
Pise ma belle, Pise aux mille couleurs, tu nous as fait chavirer. Nous avons parcouru tes ruelles bruissantes d’un italien chantant avec gourmandise, fureté dans tous les recoins que tu as bien voulu nous montrer, glissé sur ton fleuve d’une rive à l’autre, et savouré tes glaces comme si c’était le dernier repas de notre vie (ah-ah). 
Pise, tu nous as nourri le ventre et les yeux, la tête et le cœur.

Que faire à Pise 

♥ Se perdre dans les ruelles, nez en l’air, en admirant l’architecture de la ville et longer le fleuve qui sépare la ville en deux.
Lors de notre séjour, un dauphin avait même élu domicile près de l’un des ponts du fleuve, nous montrant sa trombine de temps à autre !
♥ Faire un saut à La Piazza dei Miracoli, juste le temps d’admirer ce lieu incontournable abritant la célèbre Tour penchée, mais aussi d’autres monuments d’envergure.
Lieu commun s’il en est, il vaut quand même le coup d’admirer ces merveilles de ses propres yeux !
♥ C’est un fait, on mange de TRÈS bonnes glaces à Pise ! Deux glaciers artisanaux testés et -largement- approuvés : La Bottega del Gelato et Il Gelato di Toto, aussi bons l’un que l’autre. Mention spécial pour les parfums Pistache et Noix, une merveille au goût authentique !
♥ Vivre quelques jours la Dolce Vita et se mettre à l’heure italienne en découvrant l’aperitivo, formule économique du soir qui consiste à ne payer qu’un verre et se voir offrir le buffet à volonté. Nous avons testé le Mimi Bar, mais il en existe plein d’autre au cœur de la ville !
♥ Jeter un œil au mur peint par Keith Haring, avec ses célèbres petits personnages de toutes les couleurs.
♥ Saliver devant la vitrine de boulangeries au charme rétro remplie de pâtisseries traditionnelles
♥ Rapporter du Chianti, vin rouge de Toscane, ou des paquets de pâtes de toutes les couleurs (décidémment, la couleur est partout par ici). Pise regorge aussi de mille douceurs sucrées qui collent au palais, des déliceux Cantuccini à la pistache (mon dieu !) à l’exquis Panforte (mon dieu again !), grosse pâtisserie sucrée aux fruits secs et aux épices originaire de Sienne
La jolie ville de Lucca où nous avons fait un saut, à 30 min en train de Pise

Schwarzwald (la Forêt Noire en automne)

Depuis que je vis ici, dans cette région verdoyante de Baden-Würrtemberg j’ai la chance d’être entourée par la Forêt Noire. Dans le joli coin où je suis, son omniprésence me rappelle chaque jour que la nature est proche, toute proche. Partout où je pose les yeux je vois la cime des arbres surplombant la ville, transperçant parfois les nuages passant juste au dessus.
Je ne peux m’empêcher d’admirer sa grandeur, ses sapins parfois noyés dans la brume et ses hauteurs majestueuses. Le weekend dernier nous sommes allé nous y promener, profitant de ce prolongement attendu avec impatience pour aller prendre un grand bol d’air.
Ce jour-là le temps était froid, un peu piquant, comme pour nous annoncer qu’il n’est plus temps de rigoler car oui, l’automne est bien là. La brume était de la partie, nous laissant un paysage blanchie et une atmosphère mystérieuse. C’est enveloppés dans une douceur presque ouatée que nous avons marché main dans la main, rendant inutile par notre chaleur partagée toute paire de gants.
Nous n’avons pas croisé âme qui vive, si ce n’est quelques oiseaux trahis par leurs pépiements stridents. A croire que nous étions les seuls marcheurs à avoir osé s’aventurer par ici.

Et sinon, j’ai aimé :

cuisiner à quatre-mains en discutant à bâtons-rompus
– regarder des Disney enfouis sous la couette
– admirer les gâteaux énormes dans les vitrines des salons de thé (qui sont légion ici)
– lui faire découvrir la ville et ses jolies maisons colorées
– rentrer dans une grande galerie pour admirer les décorations de Noël et le Père-Noël géant en Légo
parler de l’avenir, nous amusant à imaginer dans quel pays nous vivrons plus tard

EnregistrerEnregistrer

Manger délicieux et pas cher à Londres : 3 adresses végé testées et approuvées !

Nous revenons de quatre jours formidables à Londres, et nous n’avons qu’une hâte : y retourner ! Nous avons passé un super long week-end, entre balades en bus rouges à admirer la ville de haut, longues promenades à s’en fatiguer les gambettes mais surtout… régalage de bidon en bonne et due forme.
Car il faut le savoir, Londres est le paradis des végé ! On peut donc très facilement manger VGR/VGL et pour pas très cher, c’est vraiment le top.
J’avais bien-sûr pris soin avant de partir de farfouiller sur le net à la recherche de bonnes adresses à tester, dont ici (Merci Marina !). Malheureusement je n’ai pas beaucoup de photos de ce que nous avons mangé, occupés que nous étions à profiter du repas et nous régaler. Après coup je trouve ça dommage, des photos auraient été mieux pour illustrer l’article mais tant pis 🙂
 
Nos 3 délicieuses adresses à Londres
 
1. Sur le marché de Old Spitafields Market
Situé près de Brick Lane (j’adore ce quartier ♥), dans le East London, Old Spitafiels market est un marché couvert spécialisé dans le vintage, avec quelques petits créateurs et vêtements artisanaux made in England. On y trouve quand même pas mal de choses produites en grandes séries, qu’on retrouve un peu partout sur les marchés. Un peu dommage donc, mais ce n’est pas exactement pour ça que nous sommes venus.
Car oui, ce marché est également un endroit merveilleux pour découvrir les cuisines du monde ! A droite de l’entrée principale se trouve une dizaine de petits stands d’où s’échappent des odeurs délicieuses, et où les couleurs des fruits, légumes et céréales/légumineuses sont mises à l’honneur. Cuisine éthiopienne, caribéenne, italienne, moyen-orientale, maghrébine… vous serez sûr de trouver votre bonheur pour un prix hyper raisonnable. Exemple : un énorme wrap d’houmous, de légumes/salade/sauce épicée et de falafels pour 5 £. Après ça j’étais calée jusqu’au soir.
2. Chez LEON
 
Londres dispose d’excellentes chaînes de restauration, dans lesquelles fast food n’est pas synonyme de junk food. C’est sur les conseils de Marina que nous avons testé cette adresse, où l’ont se sent comme à la maison (là pour le coup je regrette de ne pas avoir de photos) : photos de famille aux murs, tables en bois sûrement chinées aux puces, atmosphère réconfortante… on y serait bien restés, d’autant que la nourriture y est simple et délicieuse.
Tout n’est pas vegan ou végétarien, mais il y a du choix. J’ai goûté pour ma part une sorte de « chili sin carne » au riz, carottes et haricots noirs parsemé de coriandre fraîche (un délice, vraiment) tandis que A. a opté pour un plat de riz, poivrons, légumes et falafels (sauce au fromage blanc non-vegan mais le reste l’était). « Personne ne devrait mourir avant d’avoir goûté ce plat » dixit mon amoureux.
Pour les prix, les plats tournaient autour de 5-7 £
3. The Leceister Arms  ♥ (le site)
Gros coup de cœur pour cet endroit, découvert un soir par hasard alors que nous cherchions un endroit où manger et boire un Pimm’s. Malheureusement ils n’en avaient plus, snif.
Ce pub d’époque victorienne au charme délicieusement british nous a vraiment plu, que ce soit pour son ambiance un brin désuète, ses serveurs charmants et bien-sûr sa nourriture typique du pays. Malheureusement certains plats n’étaient « que » végétariens, comme leur veggie fish & chips à l’halloumi, et leur burger au steak de soja. Mention spéciale pour leurs frites maison bien croustillantes, les meilleures que j’aie jamais mangées je crois !
Veggie fish & chips
Veggie burger au steak de soja et son confit d’oignon
Comme vous pouvez le constater, nous nous sommes bien régalés durant notre séjour. Sans compter le repas vegan que vous avait préparé notre hôte Airbnb à notre arrivée, dont le dessert était… des truffes au chocolat et à l’avocat ♥ (dont on ne sentait pas le goût je vous rassure).
Deux autres adresses qu’on aurait bien testées aussi : un resto indien Malabar, et le fameux Mildred’s.
Et vous, quelles sont vos bonnes adresses à Londres ?

EnregistrerEnregistrer

Design par ASALINE