MENUMENU
Beauté bio Archives - Chuchotis Marins

Beauté bio

[SAF] Savon zébré au charbon actif

Chers petits lecteurs du dimanche.

J’espère que vous profitez pleinement de cette journée automnale pour vous reposer et prendre soin de vous. (et pour manger des tartes aux pommes saupoudrées de sucre et de cannelle, cela va sans dire)

Aujourd’hui un petit article « Fais-le toi-même » (aussi connu sous le nom de Toi-Même Tu Peux, parce que c’est important de s’encourager mutuellement, et parce que l’on est jamais aussi bien servi que par soi-même n’est-ce pas). Ce billet dormait dans mes brouillons depuis plusieurs semaines, en attendant que je me penche sérieusement dessus. Cela est désormais chose faite, l’ultimatum que je m’étais fixé étant… aujourd’hui. Je ne voudrais pas être la triste responsable de cadeaux de Noël en retard, ah ça non !

Parce que de mon côté j’avais prévu de faire ces savons comme cadeaux de Noël, alors je m’y étais prise bien en avance. Rassurez-vous il vous reste encore un peu de temps si vous voulez faire de même, la cure étant de quatre semaines. Cette quantité d’huile m’a permise de réaliser un batch de savon de 908 g, pesé deux jours après la réalisation. Bien sûr le savon perd un peu de poids au cours de son séchage (la cure, donc).

Pour 650 g d’huiles :

  • 50% d’huile d’olive, soit 350 g
  • 20% d’huile de coco (végétaline), soit 140 g
  • 20% de beurre de karité brut, soit 140 g
  • 10% d’huile de ricin, soit 70 g
  • 1 petite càS de charbon actif dilué dans 2 càS d’huile d’olive

Pour un surgraissage de 8% (je vous conseille de recalculer ces valeurs avec un calculateur en ligne) :

  • 228 g d’eau
  • 91 g de perles de soude

Précautions : ATTENTION, veillez à ne pas inhaler les vapeurs toxiques de la réaction entre la soude et l’eau ! Couvrez-vous le nez et la bouche, et réalisez le mélange en plein air de préférence. De même, portez des gants et un tablier/une blouse pour vous protéger. Ces précautions étant prises, la saponification à froid est un jeu d’enfants 😉

  • Peser votre soude dans un petit récipient et votre eau dans un autre, puis réserver
  • Dans un autre récipient faire le mélanger charbon actif + 2 càS d’huile pour diluer, et réserver
  • Dans un récipient en plastique assez grand, peser l’huile d’olive et l’huile de ricin. Faire fondre le beurre de karité et de coco au bain marie
  • Pendant ce temps, réaliser la lessive de soude en versant la soude dans l’eau et NON L’INVERSE ! (risques de projections)
  • Verser les beurres fondus dans les huiles et mélanger pour homogénéiser la température. Lorsque la lessive de soude et les huiles sont à peu près à même température, verser la lessive de soude dans les huiles et NON L’INVERSE
  • Commencer doucement à mélanger au mixer plongeant sans l’allumer, puis en l’allumant jusqu’à atteindre une trace très fine. Verser une partie de cette pâte dans le charbon actif
  • Verser dans le moule en alternant couche blanche et couche noire, en tapotant le moule de temps en temps pour chasser les bulles d’air.
  • Enfermer dans un placard pendant 48h minimum, puis démouler et couper en tranches. Laisser sécher dans un endroit sec et à l’abri de la lumière pour environ 4 semaines.

Quelle fierté de pouvoir se laver avec du savon maison, tout doux pour la peau et sans ajout de produits inutiles dedans ! Alors, tentés ?

Nettoyant doux au lait d’argile blanche

Avec l’arrivée du printemps est revenue mon envie de prendre soin de moi, que l’hiver avait bien enfouie dans un tiroir qui sent la neige fondue et le chocolat chaud. Mais trêve de plaisanterie, la belle saison est là et moi je me suis racheté une ombre à paupières Zao MakeUp. Youhou. 
(Je vous ferai peut-être un article maquillage un jour, c’est une chose dont j’ai envie et que j’aimerais beaucoup faire, mais dont je ne me sens pas encore bien assurée pour me lancer tout de suite… à suivre donc)
Ça fait des années que j’ai définitivement banni de ma salle de bain les montagnes de cosmétiques et que je soigne ma peau avec très peu de choses, et honnêtement c’est une des meilleures idées que j’ai eues. Ainsi, je tourne essentiellement au gel d’Aloe Vera, hydrolats et huiles végétales par hectolitre, auxquels je rajoute ponctuellement du beurre de karité et des huiles essentielles. Je suis complètement dingue de mes petits flacons odorants, passant mon temps à les sniffer comme une folle sous le regard affolé de mon adoré.
J’aime l’idée de pouvoir m’appuyer quotidiennement sur cette routine simple et peu coûteuse, sans trop avoir à réfléchir (parce que le matin, bon. Il m’est déjà arrivé de confondre le gel d’Aloe Vera avec mon dentifrice alors voilà.)(je vous rassure, je m’en suis rendue compte avant) ni à utiliser trente-six mille produits au bas mot, et à la composition souvent douteuse. 

Il y a peu, j’ai découvert et adopté un nouveau nettoyant visage au lait d’argile, qui convient parfaitement aux peaux sensibles. Il est doux et nettoie parfaitement la peau sans l’assécher, parce que c’est bien ce qu’on recherche non ? L’argile blanche, aussi appelée Kaolin, est particulièrement recommandée pour les peaux sèches et sensibles contrairement à l’argile verte réservée aux peaux plus grasses. Elle se trouve plutôt facilement, ce qui est bien pratique. J’ai trouvé la mienne dans mon magasin bio habituel.

Nettoyant tout doux pour le visage au lait d’argile blanche

C’est tout simple : je mets une petite noisette de poudre dans le creux de ma main avant de l’humidifier, puis j’applique cette pâte fluide sur tout mon visage en massant bien. J’utilise pour cela une petite cuillère en bois que je remplis à moitié. Attention, l’argile ne souffre pas de l’utilisation de métal. Le plus compliqué est de ne pas ajouter trop d’eau à l’argile, sous peine de voir votre lait vous filer entre les doigts !

Ensuite je laisse poser, oh pas très longtemps, juste le temps de faire deux-trois grimaces devant la glace, de me rincer les mains et d’attraper un gant de toilette pour rincer tout ça, et voilà. Il ne me reste plus qu’à appliquer mon hydrolat, comme d’habitude.



Et vous, vous connaissiez l’argile blanche comme soin quotidien ? L’avez-vous déjà utilisée ?

{Beauté bio} Trois exfoliants visage et corps en mode Zéro Déchet

Le saviez-vous ? Les gommages du commerce contiennent des billes de plastiques qui, en plus d’être extrêmement polluantes pour l’environnement, se retrouvent ensuite rejetées dans les océans, puis avalées par les poissons mangés à leur tour par… nous. Pas très ragoûtant tout ça.
Je me rappelle qu’à une période, tous les dimanches soirs je me tartinais allègrement de ces produits, et espérais avoir la peau douce comme un derrière de nouveau-né. Gommage, crémage, massage et tutti quanti…

Sachant tout ça, il était évidemment hors de question de continuer sur cette voie ! Quelques années après je n’ai pas tout à fait abandonné ce rituel, mais j’ai bien évidemment évincé ces produits de ma salle de bain pour me tourner vers des alternatives plus naturelles et même zéro déchet. Une fois l’objet acquis, il vous servira de nombreuses fois, voire de nombreuses années.

Je vais donc vous présenter mes trois techniques de gommage et exfoliation que j’utilise lors de mes sessions « Institut à la maison » 😉

 
 VISAGE 
 

La brosse… TOSOWOONG. 

Apparue il y a quelques années sur la blogosphère beauté, je n’y avais jamais prêté attention jusqu’à ressentir le besoin d’en acquérir une. Il me FALLAIT cette brosse. Les commentaires élogieux qu’on pouvait lire un peu partout sur les blogs n’y étaient pas pour rien, évidemment. Bref, j’ai commandé ce petit outil originaire de Corée (Who else…) et me suis empressée de lui faire rencontrer ma peau.

Vous la mouillez, appliquez votre nettoyant habituel dessus – moussant, de préférence – et effectuez des petits cercles concentriques sur tout le visage, en insistant sur les zones « à risque » (menton, arrêtes du nez…).

Après plus d’un an d’utilisation, quel est mon avis ? Eh bien, pour être honnête je l’ai trouvée un peu trop rude avec mon épiderme pour un usage quotidien, comme préconisé. En revanche elle fait très bien le job pour un nettoyage en profondeur, je l’utilise donc environ une fois par semaine pour dégommer toutes les impuretés, peaux mortes, traces de maquillage… etc. Elle laisse la peau toute propre, prête à recevoir quelques gouttes d’huile végétale.

Conclusion : parfaite si vous cherchez un nettoyage efficace, je la déconseillerais cependant aux peaux trop sensibles.


L’éponge Konjac ♥

C’est ma préférée, une petite boule de douceur qui chouchoute nos peaux. Parfaite pour les peaux sensibles, qu’elle n’agresse pas mais exfolie tout en douceur. Elles existent en différentes couleurs selon les propriétés que vous recherchez (peaux sèches, grasses, sensibles, bébé…) mais personnellement je ne vois pas trop la différence… Il suffit donc de la mouiller pour la voir se gonfler, d’appliquer le nettoyant (ou non d’ailleurs) et de se masser doucement le visage. Elle est tellement douce qu’il m’arrive de l’utiliser tous les soirs, quand je n’oublie pas.

J’ai commandé la mienne sur Ayanature, mais commençant a être usée (après presqu’un an d’utilisation quand même), j’ai profité de mon passage dans la Capitale pour acheter une Lamazuna.

 CORPS 


Le brossage lymphatique, ou brossage à sec

Ce geste est un vrai bonheur pour se délasser, et -métaphoriquement- évacuer ses soucis. Je brosse, brosse, brosse, et toutes les mauvaises ondes accumulées dans la journée disparaissent comme par enchantement. En plus de faire un bien fou, la peau devient toute lisse et ferme, à condition de faire de ce geste une routine régulière bien sûr. Personnellement j’essaye de m’y mettre tous les jours, et je vois vraiment la différence, si si ! J’ai l’impression d’avoir moins de cellulite à l’arrière des cuisses, et la peau est comme « oxygénée ».

Le brossage ne se fait pas n’importe comment, il faut partir des pieds en remontant jusqu’au cœur, tout en effectuant des petits mouvements circulaires. Plantes des pieds, talons, mollets, genoux, cuisses, ventres, fesses… etc

J’ai commandé la mienne ici.

Utilisez-vous l’un de ces trois objets ? Si oui, qu’en pensez-vous ?

Mon premier sampoing solide à la bière en SAF (sans tensioactifs)

En vrai il mousse beaucoup beaucoup. Mais qu’est-ce qu’il est MOCHE !

Coucou tout le monde ! Je suis en pleine semaine de partiels donc pas trop le temps de batifoler sur les internets, néanmoins je passe en coup de vent pour vous parler de mon nouveau shampoing maison que j’aiiime ♥

Si le célèbre No-poo n’a pas eu l’effet escompté sur moi, il a au moins eu le mérite de me faire découvrir le Low-poo et autres alternatives aux shampoings du commerce. Comme je vous l’avais raconté dans cet article, je suis passée d’un lavage quotidien à un tous les six jours en moyenne – je tiens le bon bout, ouiii !
Tous comme les autres produits cosmétiques que je me plais à fabriquer moi-même, j’ai eu envie de fabriquer mon propre shampoing solide. Bien sûr je le voulais saponifié à froid, et sans tensioactifs même ‘doux’ (le SCI entre autre, dérivé de l’huile de coco). Puisque ceux-ci donnent un pouvoir moussant au produit, j’ai choisi une huile végétale réputée pour cette propriété : l’huile de coco.
C’était la première fois que je testais la saponification avec d’autres huiles que l’olive, et en remplaçant l’eau par de la bière à la châtaigne (réputée pour donner de la brillance aux cheveux) et j’ai été surprise par l’apparition TRÈS rapide de la trace. Tenez-vous prêts donc, pour l’ajout de vos huiles essentielles et autres additifs !

Ingrédients pour la base (à recalculer avec un convertisseur):
*  soude en perles
*  bière dégazée préalablement refroidie 48h, en remplacement de l’eau
*  huile de coco (30% de l’huile totale)
*  huile d’olive extra vierge (50%)
*  huile de ricin (20%)
Je suis très trèès contente de ce shampoing. Mise à part l’odeur peut-être, qui ne vous enverra pas directement au paradis, il est super agréable à utiliser grâce à sa mousse abondante qui le rend facile à répartir sur la chevelure et en dessous. Je finis souvent par un jet d’eau froide pour refermer les écailles et les faire briller, ou bien un rinçage au vinaigre de cidre/citron. Pour vous dire, ça faisait longtemps que mes cheveux n’avaient pas été aussi doux et légers (PROPRES.), même si je pense que le henné n’y est pas pour rien 😉

Bon je cours je vole, la mécanique des fluides n’attend que moi (AH AH).

EnregistrerEnregistrer

Synchronicités et maquillage Ayanature

Gros cœur blanc devant lequel je passe tous les matins ♥


Hello vous 

 

De plus en plus je m’émerveille des synchronicités que la vie nous réserve. Pour peu que nous y fassions attention, nous sommes souvent surpris qu’un événement inattendu arrive à point nommé. Un tram qui arrive pile au bon moment, une pièce de monnaie rescapée au fond du porte-monnaie pour une baguette de pain, un article sur un sujet auquel on vient justement de s’intéresser, le sms d’un ami au moment où l’on pensait justement à lui… La liste est aussi éclectique que non exhaustive.
J’aime bien imaginer que l’Univers veille sur nous, que toute situation se dénoue d’elle-même tôt ou tard.
C’est vrai que ça a l’air trop facile comme ça, et qu’en plein tourbillon notre seule envie soit d’aller se terrer dans notre lit sous une montagne de couverture. Avec du chocolat noir et du roïbos bien chaud (au hasard hein). Personnellement, je me demande toujours « Est-ce que ça aura encore de l’importance dans 10 ans ?« . Si la réponse est non, alors tout va bien et je sais que ce sentiment désagréable disparaîtra de lui-même.
La suite de cet article n’a pas grand chose à voir, enfin si, un peu quand même. Un jour je reçois un message de ma cousinette adorée qui me dit en substance : « J’ai parlé de ton blog a une amie qui travaille pour un site de produits bio, elle et sa sœur ont apprécié ton univers et aimeraient te faire tester quelques produits« . En regardant l’adresse mail à laquelle je dois écrire, je suis très agréablement surprise : c’est Ayanature, un site sur lequel j’avais déjà commandé et que j’avais beaucoup apprécié !
L’adorable Ariane m’a donc gentiment envoyé un vernis à lèvres ZAO couleur framboise, un joli fard doré Lily Lolo « Gold rush » et une terre cuite « Terre de Bretagne » de la marque Boho green que voici :
pochette Artisans du monde
J’aurais voulu vous montrer ce que ça donne sur moi, en « vrai », mais faire un selfie potable c’est pas de la tarte ! La lumière était moche et ne rendait pas justice à ces beaux produits alors au bout de 10 000 essais ratés je me suis dit tant pis, laisse tomber (moi pas contente). En tout cas ce que je peux vous dire c’est que ces produits sont de très belle qualité, mention spéciale pour le vernis à lèvres dont j’aime beaucoup la couleur.

*****

EnregistrerEnregistrer

Design par ASALINE