Beauté bio Archives - Page 4 sur 5 - Chuchotis Marins

Beauté bio

OBP #1 : Ma routine « peau à problème » au quotidien (que du naturel !)


Voici donc le premier article de ma série Objectif Belle Peau, consacrée aux soins des peaux difficiles. Prêtes pour un petit tour dans ma salle de bain ? Suivez-moi c’est parti !

Il faut savoir que je me lève toujours assez tôt, non pas pour avoir plus de temps pour me maquiller mais parce qu’en fait je mets littéralement une heure pour petit-déjeuner. En semaine pas de temps à perdre dans ma salle de bain, donc.
Le matin, j’ai arrêté de me décaper la peau au gel nettoyant et cette dernière paraît plutôt contente. Parce que je pense que la nuit, à part un peu de transpiration, on n’a pas trop l’occasion de se salir. C’est vrai, c’est un coup à prendre car au début ça fait un peu bizarre. Néanmoins je ne la laisse pas comme ça, toute triste et chiffonnée d’avoir embrassé l’oreiller toute la nuit.
Un petit débarbouillage à l’eau fraîche et ça va déjà beaucoup mieux ! Je pschitte ensuite de l’hydrolat, en ce moment c’est sauge officinale contre l’acné hormonale, puis j’applique mon combo-de-la-mort-qui-tue : j’ai nommé le gel d’aloé vera mélangé à mon huile végétale. Une noisette de l’un et deux de l’autre, ces deux-là s’acoquinent parfaitement avec ma peau et pénètrent très rapidement.
La minute beauté : connaissez-vous la différence entre hydratation et nutrition ?

Eh bien je l’ai appris récemment : alors que l’hydratation concerne l’apport d’eau (logique), la nutrition apporte du gras. La peau a besoin de l’une et de l’autre pour rester belle, c’est pourquoi le duo mentionné plus haut est juste parfait : tandis que l’Aloé apporte l’hydratation, l’huile végétale la nourrit. Voili voilou, vous savez tout.

Le soir, j’adopte peu ou prou la même routine à laquelle j’ajoute un nettoyage au savon.

Alors oui, j’ai toujours entendu qu’il ne fallait JAMAIS nettoyer sa peau au savon, mais ceux que j’utilise me conviennent très bien. J’alterne entre un authentique savon d’Alep acheté en magasin bio et un savon home-made de ma fabrication.

Je me masse ensuite le visage à l’HV en m’étirant la peau vers l’arrière et en faisant des grimaces pas possibles (ahahah), avec 2 gouttes d’HE de lavande, arbre à thé ou palmarosa ♥ si besoin. J’adooore ce moment, tellement relaxant…

Pour les HV j’alterne en ce moment entre noisette et rose musquée, et celle-ci a vraiment une action bénéfique contre les cicatrices d’acné. J’en suis absolument satisfaite ! Ça ne fait pas hyper longtemps que je l’utilise mais elles sont déjà plus claires et moins marquées, j’ai hâte de voir le résultat au bout de plusieurs mois.
J’ai aussi un autre petit secret, mais ça c’est pour la semaine prochaine ! 😉

EnregistrerEnregistrer

Objectif Belle Peau !

Ma peau est un sujet qui m’a toujours préoccupée, d’autant que j’ai commencé à avoir quelques boutons assez jeune, vers l’âge de 12 ans. 
Durant mon adolescence -oui je peux dire que j’en suis sortie maintenant !- j’ai toujours eu plus ou moins d’acné, avec des périodes affreuses et d’autres où ma peau était assez gentille pour me laisser tranquille. En d’autres termes, elle faisait le yo-yo et entre elle et moi ça a toujours été Je t’aime moi non plus.
Et puis depuis 2-3 ans, sûrement l’âge aidant, tout ça s’était bien améliorée. Jusqu’à ce que j’arrête la pilule. Et là, rebelote : des boutons, encore. Jusqu’à ce que tout rentre enfin dans l’ordre au bout de plusieurs mois de désespoir de patience. Alors, tout va bien ! me répondrez-vous.
AHAH NON ! ça serait trop simple sinon.
Depuis quelques semaines, ma peau recommence à filer un mauvais coton. Moi qui croyais m’être définitivement débarrassée de mon acné et d’imperfections disgracieuses, voilà que ça recommence ! De vilains et assez gros boutons ont commencé à affluer sur ma joue droite, zone dans laquelle ils sont presque tous concentrés. Je soupçonne le cocktail stress des concours + période menstruelle + petite déprime passagère d’en être à l’origine, et j’en ai marreee.
C’est vrai quoi, je mange beaucoup de fruits et légumes, j’ai banni la viande et les produits laitiers de mon alimentation depuis plus d’un an, j’ai une activité physique (petite, d’accord), je n’utilise plus aucun cosmétique chimique… Que dois-je faire de plus ma bonne dame ?! Alors c’est vrai, si mon acné est en outre d’origine hormonale tout ça ne réglera pas entièrement le problème. Néanmoins, j’ai remarqué que certains produits naturels pouvaient grandement améliorer l’état général de ma peau lorsque je les appliquais.

De ce fait, j’ai décidé d’écrire un petit dossier intitulé Objectif Belle Peau (#OBP pour les intimes) en cinq articles, un par semaine, afin de vous raconter entre autre comment je prends soin de ma peau au quotidien, les astuces naturelles qui ont marché ou non pour moi, et vous demander vos conseils et astuces.

UNE BELLE PEAU AU NATUREL ? ALLEZ, J’Y CROIS !

De la rousseur & des colorations végétales

On le sait toutes, les colorations chimiques c’est le maaal. Bourrées de produits agressifs et polluants, elles sont aussi néfastes pour notre santé que pour l’environnement. Pour une chevelure de sirène, on a vu mieux…

Cela dit, j’ai beau être la première à affirmer que le naturel y’a rien de mieux, que c’est bien d’assumer sa couleur naturelle, bla bla bla… il m’arrive d’avoir des envies de changement. Mon rêve capillaire depuis de nombreuses années : les crinières rousses et flamboyantes.

La solution que j’ai trouvée pour me faire plaisir sans ruiner ma chevelure ? Les colorations végétales.

Un an que je suis convertie à ces fabuleuses couleurs à base de plantes et épices, et que je fais poser chez Kokliko Koiffure à Caen. Je suis fan de ce salon bio, qui n’utilise que des produits naturels et propose de temps en temps des ateliers bien-être. A l’abri des regards, ce petit salon est vraiment charmant.

Avec Fabienne, ma coiffeuse, on a également beaucoup parlé coupe énergétique. Elle est actuellement en formation sur deux ans à Paris, avec le professionnel Rémi Portrait. La coupe énergétique est une vrai thérapie du cheveux qui permet de faire remonter beaucoup de choses à la surface. Ça a l’air passionnant, et je suis même repartie avec un petit livre écrit par Rémi Portrait. Par curiosité, j’ai hâte de pouvoir tester ça un jour !

Après la coupe, Fabienne pose ma couleur : j’ai choisi la teinte cuivre flamme de chez Logona et comme je voulais accentuer la teinte cuivrée, on a rajouté de la poudre coucher de soleil.  Joli nom n’est-ce pas ? 😉 Ce qui est bien c’est qu’on peut mélanger ces poudres ensemble et obtenir une couleur entièrement personnalisée. Je repars chez moi enturbannée d’un foulard que j’ai apporté. Pratique, je peux alors la laisser poser tout l’après-midi et la rincer tranquillement chez moi le soir.
Justement le rinçage, n’en parlons pas : une vrai galère ! Les parents ont moyennement apprécié que je transforme la baignoire familiale en un véritable marché aux épices digne de Bombay. Je suis ressortie de la baignoire le corps JAUNE curcuma.

Par contre, pour être honnête je suis un peu déçue de l’intensité de la couleur, que je trouve moins forte que la dernière fois. Elle se voit bien quand je suis au soleil, moins en temps normal. Tant pis, je me dis que la coloration est déjà un soin en elle-même.

Une semaine après, lors de mon premier shampoing


 
Kokliko
19 place St Sauveur
14 000 Caen
Leur site

Et vous, vous utilisez le henné ou les colorations végétales ? Quelles sont vos teintes préférées ?

Mes savons maison : le résultat

Trois jours après la fabrication, lors du démoulage
Vous vous rappelez, dans cet article je vous avais raconté que je m’étais lancée dans la fabrication de savons de Castille. Alors, qu’est-ce que ça a donné ? 
J’ai dû prendre mon mal en patience mais la cure de cinq semaines étant maintenant terminée, j’ai pu enfin les utiliser.
Eh bien, après les avoir testés sur mon corps et mon visage, je peux vous dire que je suis plus que ravie. Ils sont tout doux, aussi efficaces que ceux du commerce et… ils moussent ! Sérieusement. Bon ne vous attendez pas à du grandiose mais leur petite mousse légère est tout à fait honorable.
Bah oui, qu’est-ce que je croyais ? Dans ma tête, une petite voix me disait que ça n’allait pas fonctionner, que c’était trop simple et trop beau pour être vrai. 
Mais c’est vrai ça, pourquoi croire que les produits industriels sont toujours mieux, plus efficaces que ceux que nous ferions avec nos petites mains ? Aah, ces croyances limitantes qui nous empêchent de nous aventurer trop loin…
Comme vous pouvez le constater sur les photos, la couleur a évolué et a foncé du orange au marron. J’aime bien cette couleur, ça fait « brut » et rustique. Par contre il faudra que je mette moins de curcuma la prochaine fois, car cela a tendance à déteindre sur le gant de toilette…
Quant à l’huile essentielle d’Ylang-Ylang plus jamais, je trouve l’odeur affreuse (entêtante et vieillotte). Bon c’est vrai, mes petits savons sont plutôt moches et coupés à l’arrache mais c’était mon premier essai, j’ai prévu de m’améliorer par la suite 😉

Super efficacité pour un minimum d’ingrédients : 100% huile d’olive
En conclusion, je n’ai qu’une hâte : m’y remettre dès que possible. C’est tellement gratifiant d’utiliser quelque chose que l’on a créé de ses blanches mains. Bon c’est décidé, j’abandonne mes études pour devenir savonnière ! Je plaisante, mais je crois qu’avoir un métier de ce genre me plairait beaucoup…

En tout cas si vous avez envie de vous lancer, n’hésitez plus ! 

Comment j’ai définitivement adopté les huiles végétales pour ma peau ♥

Depuis un an maintenant, c’est-à-dire lorsque j’ai décidé de passer au naturel, je voue une grande passion aux huiles végétales. Si je m’écoutais, je les achèterais toutes et j’en ferais une jolie petit collection. Mais désencombrement oblige, je me force à n’en posséder que quelques unes et à attendre qu’un flacon soit terminé pour en racheter une nouvelle.
Lorsque j’ai voulu désencombrer ma trousse de toilette et passer au 100% naturel, je suis allée voir du côté de ces dernières – que je ne connaissais pas vraiment. Comme il en existe une infinité et pour tous les types de peau, j’étais à peu près sûre de trouver mon bonheur.
Soin minimaliste par excellence, grâce à elles plus besoin de sérum, produit liftant, crème de jour, crème de nuit, contour des yeux, repulpeur… tous ces produits qu’on croit devoir appliquer pour une peau sans défaut.
Pourtant, au début, j’étais plutôt sceptique. Comme beaucoup de gens j’imagine, je pensais qu’appliquer de l’huile sur une peau grasse allait la rendre encore plus grasse. Et puis en lisant beaucoup d’articles vantant les bienfaits de l’huile végétale pour les peaux « à problème », je me suis rendue compte que j’avais TOUT FAUX ! J’ai donc mis mes préjugés de côté et à mon tour j’ai voulu essayer.
Verdict ? Elles ont tellement fait de bien à ma peau que je ne peux plus m’en passer !
Après l’arrêt de la pilule, j’ai été tranquille pendant deux mois puis petit à petit, de l’acné a recommencé à apparaître sur mon visage. Les joues, le front, le menton… ma peau était devenue horrible et ça me déprimait.
Puis j’ai décidé de chouchouter ma peau et de n’utiliser que des produits naturels, les plus bruts possibles. Je suis donc entrée dans le monde merveilleux des huiles essentielles, des savons artisanaux tout doux pour la peau et des huiles végétales. Après quelques mois, ma peau s’est nettement améliorée : beaucoup moins de boutons, teint plus « frais », plus uniforme et elle s’est rééquilibrée (zone T matifiée/zones sèches nourries). Aujourd’hui on est plutôt copine elle et moi et elle ne me pose presque plus de problème (bon, sauf en période rouge hum hum).
Alors bien sûr, tous ces bénéfices ne sont pas apparus du jour au lendemain mais comme tout ce qui est naturel, il faut savoir être patient. Personnellement, j’ai pu me rendre compte des effets au bout d’environ 6 mois. Je vous prépare d’ailleurs un petit article sur ma routine beauté pour le visage, stay tuned !
Voici un petit récap’ de mes préférées :
  • L’huile de noisette : ma Number One à moi, notamment grâce à sa délicieuse odeur à tomber à la renverse. Mon dieu cette odeur ! Régulatrice, elle convient aussi bien aux peaux sèches qu’elle hydrate qu’aux peaux grasses qu’elle matifie.
  • L’huile de nigelle :  cette huile de cumin noir très puissante est connue pour son efficacité sur les peaux à problème. Je l’applique avant d’aller me coucher avec 2 gouttes d’HE de Tea tree ou lavande en cas de besoin, et je la laisse faire son travail pendant que je dors. Selon le prophète Mahommet, elle « guérirait tout sauf la mort ».
  • L’huile de jojoba : c’est une huile sèche que j’utilise en crème de jour, en alternance avec celle de carotte ou de noisette. Elle pénètre rapidement et son pouvoir matifiant est bien réel : en fin de journée je n’ai plus la peau qui brille comme avant ! Seul point négatif, son odeur un peu fumée pas très agréable… Mais heureusement ça ne reste pas.
Après la douche, j’applique tout simplement de l’huile d’olive (oui oui, la même que pour assaisonner ma salade ! héhé) sur mon corps et elle rend ma peau hyper douce et souple. En plus, elle pénètre plutôt rapidement et ne laisse pas de film gras !
Sinon, j’ai bientôt fini mon huile de nigelle et pense la remplacer par une huile de rose musquée pour essayer, j’en ai entendu beaucoup de bien pour les cicatrices d’acné.
Vous l’aurez compris, les huiles et moi c’est une histoire d’amour ♥

Petites notes :

– Préférez les huiles bio, de première pression à froid et sans additifs ni conservateurs afin de bénéficier au mieux de leurs propriétés

– Je me fournis principalement chez AromaZone, LE temple de la cosmétique naturelle, mais aussi à ma Biocoop avec la marque De Saint-Hilaire.

– Je vous conseille également un très bon article sur le blog Mezamashidokei : De l’Ô, de l’huile et des fleurs, ainsi que le site de Julien Kaibeck : L’essentiel de Julien

Et vous, vous utilisez les huiles végétales ? Quelles sont vos préférées ?
Design par ASALINE