De la rousseur & des colorations végétales

On le sait toutes, les colorations chimiques c’est le maaal. Bourrées de produits agressifs et polluants, elles sont aussi néfastes pour notre santé que pour l’environnement. Pour une chevelure de sirène, on a vu mieux…

Cela dit, j’ai beau être la première à affirmer que le naturel y’a rien de mieux, que c’est bien d’assumer sa couleur naturelle, bla bla bla… il m’arrive d’avoir des envies de changement. Mon rêve capillaire depuis de nombreuses années : les crinières rousses et flamboyantes.

La solution que j’ai trouvée pour me faire plaisir sans ruiner ma chevelure ? Les colorations végétales.

Un an que je suis convertie à ces fabuleuses couleurs à base de plantes et épices, et que je fais poser chez Kokliko Koiffure à Caen. Je suis fan de ce salon bio, qui n’utilise que des produits naturels et propose de temps en temps des ateliers bien-être. A l’abri des regards, ce petit salon est vraiment charmant.

Avec Fabienne, ma coiffeuse, on a également beaucoup parlé coupe énergétique. Elle est actuellement en formation sur deux ans à Paris, avec le professionnel Rémi Portrait. La coupe énergétique est une vrai thérapie du cheveux qui permet de faire remonter beaucoup de choses à la surface. Ça a l’air passionnant, et je suis même repartie avec un petit livre écrit par Rémi Portrait. Par curiosité, j’ai hâte de pouvoir tester ça un jour !

Après la coupe, Fabienne pose ma couleur : j’ai choisi la teinte cuivre flamme de chez Logona et comme je voulais accentuer la teinte cuivrée, on a rajouté de la poudre coucher de soleil.  Joli nom n’est-ce pas ? 😉 Ce qui est bien c’est qu’on peut mélanger ces poudres ensemble et obtenir une couleur entièrement personnalisée. Je repars chez moi enturbannée d’un foulard que j’ai apporté. Pratique, je peux alors la laisser poser tout l’après-midi et la rincer tranquillement chez moi le soir.
Justement le rinçage, n’en parlons pas : une vrai galère ! Les parents ont moyennement apprécié que je transforme la baignoire familiale en un véritable marché aux épices digne de Bombay. Je suis ressortie de la baignoire le corps JAUNE curcuma.

Par contre, pour être honnête je suis un peu déçue de l’intensité de la couleur, que je trouve moins forte que la dernière fois. Elle se voit bien quand je suis au soleil, moins en temps normal. Tant pis, je me dis que la coloration est déjà un soin en elle-même.

Une semaine après, lors de mon premier shampoing


 
Kokliko
19 place St Sauveur
14 000 Caen
Leur site

Et vous, vous utilisez le henné ou les colorations végétales ? Quelles sont vos teintes préférées ?