Le gâteau aux noisettes de la rentrée {VGL}

J’attends toujours avec beaucoup d’impatience la saison des noisettes, pour plusieurs raisons qui ne tiennent qu’à moi : d’abord pour l’arrivée imminente de la rentrée, qui est une période un peu excitante et magique que j’aime beaucoup, mais aussi pour ces heures de cueillettes silencieuses avec le soleil dans le dos et l’esprit libre de vagabonder.

Il faut alors secouer l’arbre comme un prunier (le fait que ce soit un noisetier n’y change rien), afin qu’il délivre sur nos têtes sa pluie de trésors. Ou bien encore, manière tout aussi efficace, tendre d’une main la branche garnie tout en extirpant de l’autre les fruits mûrs à point dans leur corolle. Tout ceci en résistant à la tentation de grimper sur le toit, là où se trouvent les noisettes les plus belles et les plus dorées. Tout un programme, bien que s’improvise cueilleur de noisettes qui veut !

(Par ailleurs, je me suis toujours demandé d’où venaient ces grosses noisettes vendues au supermarché, qui ne ressemblent en rien aux petites perles délicates et hétérogène que l’on cueille dans nos contrées.)

Le jour de ma cueillette, il était encore un peu tôt pour la saison officielle puisque nous étions seulement à la mi-août, mais j’ai pourtant réussi à ramasser quelques beaux spécimen. J’ai décidé de les destiner à un gâteau à la saveur automnale, qui m’a fait penser à l’excellent gâteaux aux noix qu’on nous servait au dessert lorsque j’étais au lycée. C’était pour moi jour de fête quand il y en avait, car ce n’était pas très souvent, alors j’aurais pu mordre pour avoir la dernière part (JE PLAISANTE.)

(Quoique…)

 

Gâteau à la farine de petit épeautre et aux noisettes du Jardin

 

Pour un moule à manquer de 20 cm

  • 200g de noisettes (pesées avec leur coque)
  • 180g de farine de petit épeautre
  • 100g de sucre complet
  • 1 càc de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de gros sel
  • 100ml de crème de soja
  • 2 càS d’huile d’olive
  • eau

Préparation

Éplucher les noisettes, et les mettre à torréfier quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. On doit entendre des petits « plop » (c’est assez marrant). Mixer pas trop finement, et réserver.

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs : farine, poudre de noisettes, sucre, bicarbonate et sel.

Ajouter la crème de soja et l’huile en mélangeant entre chaque ajout, puis ajouter l’eau petit à petit jusqu’à obtenir une pâte fluide granuleuse (mais non liquide).

Verser dans un moule huilé et enfourner à 180°C pour environ 30 minutes, tout dépend de votre four.